0

Malgré «Barbie», Hollywood manque toujours d’héroïnes, selon un rapport – best news

Share


Le succès fracassant de Barbie masque une réalité peu reluisante: la part des films hollywoodiens avec une femme en vedette a diminué, selon un rapport publié jeudi.

• À lire aussi: Cillian Murphy en lice pour jouer «James Bond»?

• À lire aussi: Léa Seydoux pense qu’Hollywood n’est pas tendre avec les actrices qui vieillissent

Seul un tiers des longs métrages produits l’an dernier par l’industrie américaine sont centrés sur une héroïne, selon le Hollywood Diversity Report, dévoilé à quelques jours des Oscars qui auront lieu dimanche.

Et ce, malgré la domination de Barbie, la satire féministe de Greta Gerwig avec Margot Robbie en tête d’affiche. Le film s’est imposé comme le champion du box-office mondial, avec 1,4 milliard$ de recettes.

«Même si Barbie a battu des records, l’industrie a montré qu’elle avait continué à sous-évaluer les films centrés sur les femmes et dirigés par elles», constate le rapport, produit par l’université UCLA.

«Les femmes ont perdu du terrain en matière de représentation, que ce soit pour les rôles principaux, les scénaristes et l’ensemble des acteurs», observent les chercheurs.

La part des films dont le personnage principal est une femme a régulièrement augmenté au cours de la décennie jusqu’en 2019, rappelle le rapport. Cette année-là, 44% des films produits à Hollywood suivaient les aventures d’une héroïne.

Mais cette proportion décline depuis lors: en 2023, seulement 32% des films hollywoodiens ont eu une femme comme personnage principal.

«Il s’agit d’un signal d’alarme pour Hollywood», a déclaré Ana-Christina Ramon, cofondatrice du projet et directrice de l’initiative de recherche sur le divertissement et les médias de UCLA. «Les studios doivent investir dans les femmes et leurs histoires. Les créatrices et les spectatrices de cinéma font partie intégrante de la croissance de l’industrie.»

Ce rapport annuel en est à sa 12e édition. Il a permis d’établir que les films dont la distribution est plus diversifiée, avec notamment une plus grande proportion d’acteurs non blancs, ont tendance à obtenir de meilleurs résultats au box-office.

Les grandes suites de franchises dont les acteurs sont au moins pour moitié des personnes appartenant à une minorité ethnique attirent ainsi davantage de spectateurs que les volets précédents, indique le rapport, qui cite les succès de Creed III, Scream VI et John Wick 4.

Lors du week-end de sortie de ce genre de films aux États-Unis, les spectateurs issus de minorités ethniques ont constitué au moins six billets achetés sur dix, selon le rapport.

«Lorsque l’industrie cinématographique leur donne ce qu’elles veulent, les personnes de couleur sont au rendez-vous, année après année», a rappelé Mme Ramon.





Source Link